SimpleViewer nÚcessite JavaScript et le Flash Player. TÚlÚchargez Flash.
SimpleViewer requires JavaScript and the Flash Player. Get Flash.

 

L'envers et l'endroit, extraits du livre d'Albert Camus

Pour l'exposition Paper'art project (labélisée MP 2013), j’ai choisi d’illustrer trois des cinq récits que compte « L’envers et l’endroit » de Albert Camus :
« Entre oui et non » ; « La mort dans l’âme » ; « Amour de vivre ».
Chaque récit comprends 3 feuillets libres avec une illustration centrale (linogravure) et une citation scindée en deux parties (ou deux citations distinctes) sur deux volets s’ouvrants de part et d’autre de l’illustration centrale.
Papier Montval 300gr, 20cm x 30 cm fermé. 20 cm x 60 cm ouvert.
Les 3 feuillets d’un même récit sont reliés entre eux par une bande de papier (4 cm x 65 cm ouvert et 4 cm x 30 cm fermé) sur laquelle le litre de la nouvelle + une citation sont écrits en cyanotype. Zone de cyanotype fait 4cm x 20 cm. Les 3 paquets de 3 feuillets sont présentés dans une boite en bois, environ 20cm x 30cm dont seul le recto est illustré (papier végétal et cyanotype).

La linogravure : C’est une technique d’impression d’un motif à partir d’un support de lino gravé.
Le cyanotype : Procédé de développement photographique monochrome (tirages en bleu de prusse et blanc) utilisé dès 1842. Il permet d’obtenir une image à partir d’un négatif (cyanotype) sur un support (papier, bois, tissu…) rendu sensible aux UV par le dépôt de ferricyanure de potassium et de citrate d'ammonium ferrique.

Le centenaire de la naissance de Albert Camus couplé au projet Paper’Art ont été pour moi l’occasion de lire les essais et récits de Camus. J’ignorais même qu’il en eut écrit. Je ne gardais de lui qu’un morne souvenir de lycée, des moments plutôt pénibles autour de l’étude de « l’étranger ». Grâce au Paper’s Art Project, la lecture des essais et récits a été un vrai plaisir, une étonnante découverte. J’ai souhaité par conséquence mieux connaître l’homme au travers de ses écrits et d’interviews filmées, m’intéressant tout particulièrement à ce jeune homme, la sensibilité incarnée et mise en mots. Pour la réalisation de ce livre d’artiste, mon choix s’est arrêté sur ces deux techniques (linogravure et cyanotype) qui sont connues pour être artisanales et peu onéreuses. Elle me semble tout particulièrement adaptées à Albert Camus, si attaché à ses origines modestes. Chez lui, j’ai aussi aimé l’absence totale de lien entre beauté et valeur pécuniaire, dénichant la Beauté dans des choses offertes à tous, transformant le banal en trésor. J’ai aussi choisi ces techniques pour leur rendu de couleur bleu, couleur du ciel et de la mer, couleur dominante des nouvelles et récits que j’ai choisi d’illustrer. Et puis le cyanotype me rapproche de mon médium premier d’expression artistique : la photographie.